L’anthropisation de l'espace du bureau - Quadrifoglio Sistemi d'Arredo
« Cliquez » sur « entrée »  pour effectuer la recherche ou « Échap » pour « fermer la fenêtre de recherche »

 Accès espace personnel

Bienvenue dans l'espace personnel de The Quadrifoglio Group
Vous pouvez maintenant accéder aux sections et aux documents réservés à nos clients

Bonne navigation

 Erreur d'identification

Veuillez entrer de nouveau les données d'accès correctes!

continuez
sélectionnez votre langue
Articoli

L’anthropisation de l'espace du bureau

13.12.2018

Le monde de l’architecture se déchaîne, à la poursuite d’applications dépassant l’avant-garde. Il ne suffit désormais plus de proposer des solutions qui puissent améliorer l’habitabilité de l’environnement aménagé, l’on se propose de surmonter les limites mentales actuelles, de développer de nouveaux concepts de bureau, donnant des réponses indissolublement liées aux personnes qui y vivent, autant considérer l’espace tel qu’une entité en mouvement, vivante.Une réflexion là-dessus nous est soumise de trois sociétés italiennes qui se sont réunies à Florence le 13 décembre dernier à l’occasion d’un évènement consacré à ce sujet au siège de Lumen Srl. Il s’agit des sociétés Lucifero’s, Makia et Quadrifoglio Group, ayant décrit leur vision de ce qu’ils ont définit l’anthropisation de l’espace du bureau. Un espace qui se veut humain, qui devient humain.

 

l'antropizzazione dello spazio ufficio - quadrifoglio group

 

Filippo Squillace, directeur commercial Italie Lucifero’s
Lucifero’s, qui fait partie du groupe Cefla, développe des solutions biotechnologiques qui combinent lighting et growing. Chaque plante traitée est suivie et encouragée dans sa croissance des lampes C-LED, qui sont en mesure de garantir le spectre spécifique demandé à l’aide d’une personnalisation très soignée de la lumière. Les cultures indoor permettent d’établir avec l’utilisateur une symphonie symbiotique, un lien étant le résultat d’éléments vivants cohabitant dans le même bureau en un échange constant et mutuel. Soigner la croissance des plantes à l’intérieur d’espaces fermés donne la possibilité de créer des environnements dynamiques et complexes tels que les potagers; on va au-delà d’une simple décoration ou de l’esthétique, à la recherche d’un lien viscéral avec l’homme, grâce aussi bien à la consommation saine de légumes qu’à l’interaction psychologique entre les individus et les plantes qui les entourent.

Simone Cia, directeur commercial Italie et Caterina Boschetti, directeur marketing Quadrifoglio
Des produits à l’échelle humaine, conçus pour l’individu ainsi que pour répondre à ses besoins pendant le temps de travail. Des bureaux réglables en hauteur pour combattre la sédentarité, des assises ergonomiques servant pour contraindre le dos à une posture correcte et des panneaux acoustiques intégrés aux luminaires pour un confort total. Quadrifoglio Group développe des solutions intégrées pour l’aménagement du bureau, en particulier la collection de bureaux et bench Up & Up. Ce nouveau produit, disponible à 2 ou 3 réglages jusqu’à la hauteur maximale de 1268 mm, encourage l’usager à contrer la sédentarité caractérisant le travail au bureau lui offrant des stimuli à l’alternance entre station assise et débout; des impulsions lumineuses sur l’écran d’affichage du bureau lui servent de rappel dans cette activité. De plus, dans les environnements de coworking, il est possible – à l’aide du bluetooth de son smartphone – de réserver un poste de travail. Le but de ce projet est fournir à l’utilisateur final un ensemble complet, un mobilier visant le bien-être de l’utilisateur final en tant que ressource pour l’entreprise et considéré d’un point de vue psychologique et sociologique. Grâce aux produits Quadrifoglio Group, l’employé apprend à se rééduquer à une posture correcte, à éviter la fatigue des yeux et à communiquer avec ses collègues dans un milieu au confort acoustique adéquat… il est en fait en mesure de se concentrer au mieux dans un environnement optimal. La conception envisage aujourd’hui une réinterprétation de l’espace à l’aide d’environnements ouverts avec des zone de détente, en équilibre entre repos et travail. De ce fait, le mobilier est influencé et contaminé du style maison, avec des poufs et des fauteuils, des billards et des salles de lecture. 

Philip Adiutori, Principal and Design Director Makia
Des flux de personnes et d’environnements qui entament un dialogue avec la réalité qui les entoure. Makia  est spécialisée dans la création d’écosystèmes à l’intérieur des bâtiments, par l’exploration de nouvelles idées à travers de différents éléments du paysage intérieur: de l’éclairage au mobilier, jusqu’aux plantes. Aujourd’hui, la sensibilité au sujet des espaces verts de l’office wellness est de plus en plus développée et Makia l’interprète en tant que besoin de croissance et d’habitabilité des espaces en commun, à la recherche de nouveaux moyens pour permettre à l’homme de respirer au rythme du souffle de la nature. La botanique et l’homme sont, les deux, des systèmes vivants aux besoins spécifiques, aux fréquences dynamiques personnalisées. Le légume qui, de la campagne, se glisse dans l’environnement fermé du bureau montre que l’évolution scientifique – afin d’obtenir des résultats optimaux – doit se tourner vers la perfection de la nature.

 

l'antropizzazione dello spazio ufficio - quadrifoglio group

 

Des changements sociaux de plus en radicaux et rapides dans une société au caractère fluide, demandent de fournir des réponses accélérées pour une meilleure qualité de la vie. Un chemin de création visant la réalisation d’un bureau respirant avec nous. Une attention au bien-être de l’individu et à son futur, forcément lié à celui de l’environnement, dans le but commun ainsi que dans le besoin réciproque de se sauver et vivre. Lucifero’s, Makia e Quadrifoglio ont décidé d’aborder le sujet de l’anthropisation de l’espace du bureau proposant des solutions dont le cœur est l’intégrité de l’homme et de l’environnement, Ils ont essayé de surmonter les délimitations et les règles canoniques de la conception, partant d’un dénominateur commun, à savoir le bien-être, et se demandant quels sont les besoins individuels et collectifs impliqués. De nouveaux concepts, pour une synchronie de souffle entre le bureau et l’homme. La botanique et l’étude anthropologique, des produits sains “à mètre 0” qui s’enracinent dans les grandes villes, leur restituant la lenteur caractéristique du temps des Géorgiques.